Documentaire didactique: questions de méthode
Didactical documentay: questions of method

 

Benjamin Sylvand intègre le projet FORCCAST au Médialab de Sciences Po Paris en qualité d'ingénieur pédagogique vidéo.

La question est celle de l'usage du cinéma comme moyen d'expression de connaissance pour les sciences humaines, sociales, politiques et cognitives. Comment réaliser des vidéos comme grains de connaissances comparables à des articles encyclopédiques? Quels sont les enjeux pratiques, techniques et théoriques d'un tel usage?

L'intérêt est évidemment de dépasser le simple usage de l'image comme habillage et illustration pour l'utiliser pleinement son véritable pouvoir. Le pouvoir de l'image c'est le cadran de la montre pour lire l'heure, ce sont les schémas scientifiques pour comprendre un phénomène complexe, c'est le plan du métro pour trouver son chemin.

Le cinéma, en particulier documentaire a démontré sa capacité à construire un regard et une vision du monde qui ne se réduit à aucune autre. Le montage, la temporalité, le cadrage sont autant de particularités cinématographiques qui construisent un espace filmique propre et une exposition de situation particulière.

C'est dans cet lignée que se pose la question d'une écriture filmique épistémologique ou encyclopédique.

Il s'agit d'en délimiter les contours tout en formant les étudiants à sa pratique.

 

Benjamin Sylvand integrates the project FORCCAST of the Medialab at Sciences Po Paris as  video instructional designer.

The issue is the use of cinema as a medium of knowledge in the humanities. How to make videos like grains of knowledge comparable to encyclopedia articles? What are the practical, technical and theoretical issues of such use?

The interest is obviously beyond the simple use of the image as dressing and illustration for the full use of his real power. The power of the image is the face of the watch to tell time,  the scientific schemas to understand a complex phenomenon, it is the metro map to find our way.

Cinema, especially documentary has demonstrated its ability to build a vision and a worldview that can not be reduced to any other. Cut, temporality, framing are all cinematic features that construct a filmic space and an exhibition of own specific situation.

It is in this line that the question of epistemological or filmic encyclopedic.

It is to delineate the contours while training students to practice.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail